Occitanie

Par LE CRT avec la participation de Carole DELGA Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, le 05 Septembre 2022

« Après un été 2021 déjà très satisfaisant, la saison estivale 2022 consacre l’Occitanie comme la première destination française et la place dans le top 5 au niveau européen.

C’est une très bonne nouvelle pour nos territoires et tous les professionnels qui ont œuvré pour faire de cette saison une réussite.

Ces résultats sont le fruit d’une mobilisation partenariale de long terme entre la Région et le Comité régional du tourisme et des loisirs aux côtés de l’ensemble des acteurs et professionnels qui font vivre le tourisme en Occitanie.

S’ils s’expliquent notamment par le retour des clientèles internationales, ils viennent également valider l’intérêt et la pertinence des dispositifs déployés sur le terrain. Je pense à la carte Occ’ygène ou aux offres de train à 1 € de nouveau largement plébiscitées cet été. Et bien sûr, ces indicateurs témoignent une fois encore du potentiel culturel, naturel et patrimonial de notre région ainsi que de la qualité de l’offre proposée.

La crise de COVID-19 et les événements climatiques survenus cet été ont de nouveau rappelé qu’un changement de modèle était indispensable. En Occitanie, ils ont aussi confirmé que nous avions su anticiper et faire les bons choix. Cette transition vers un tourisme plus vertueux est déjà à l’œuvre dans nos territoires depuis plusieurs années. Un tourisme de proximité, plus accessible, qui s’intègre dans son environnement et profite d’abord à nos territoires et à leurs habitants : cet été encore, ces marqueurs forts de notre stratégie partagée ont permis à la destination de tirer son épingle du jeu ».

Carole Delga Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée


« La saison estivale 2022 (et au-delà, l’ensemble de l’année), s’annonce comme celle de tous les records. Je me réjouis des excellents chiffres de fréquentation déjà obtenus tout comme des perspectives pour l’arrière-saison qui redonnent le sourire aux professionnels du tourisme d’Occitanie et je tiens à souligner que le CRTL a su s’adapter aux nouvelles problématiques engendrées par la crise sanitaire, et désormais économique, en réorientant sa stratégie en faveur d’un tourisme porteur de sens, plus responsable et donc plus en phase avec les aspirations des voyageurs d’aujourd’hui et de demain ».

Vincent Garel Président du CRTL Occitanie


En préambule : retour sur l’été 2021

En 2021, l’Occitanie était la seule région de France (avec la Nouvelle-Aquitaine) à avoir dépassé en saison estivale, sa fréquentation d’avant crise (2019). Ces très bons résultats, la région les doit aux nouvelles clientèles françaises ciblées par la stratégie régionale et les actions marketing du CRTL ainsi que de ses partenaires départementaux (ADT/CDT) ; clientèles à qui le CRTL a proposé, dès 2020, une alternative à l’Espagne et plus globalement aux pays du Sud de l’Europe qui entrent en concurrence avec la destination Occitanie. Le résultat a été probant puisque, l’an dernier, l’Occitanie a été LA destination préférée des Français avec 13% de part de marché (à égalité avec la Nouvelle Aquitaine).


blank2022, année de tous les records ?
L’essentiel

Avec ces bons résultats engrangés en 2021, l’enjeu était de parvenir à fidéliser ces nouvelles clientèles françaises en 2022. Les résultats connus à ce jour sont un premier élément de réponse positif puisque les nuitées françaises extra-régionales sont quasi stables (-2%) par rapport à 2021, saison record de référence. La très bonne nouvelle concerne le retour des clientèles étrangères et plus précisément européennes qui, pour cet été 2022, augmentent de 46% par rapport à l’été dernier (plus de 2,6 millions de nuitées étrangères). Fait marquant : la fréquentation des clientèles étrangères est en augmentation de 12% par rapport à 2019.

Le quasi-maintien de la fréquentation française extra-régionale record de 2021 et la très nette augmentation de la clientèle étrangère expliquent ce résultat exceptionnel.

Ces bons chiffres ne se limitent pas à la seule saison estivale puisque depuis le début de l’année le nombre de nuitées1 a augmenté de 19% par rapport à l’année 2019 qui reste l’année de référence d’avant crise.

1 On parle de nuitées tous modes d’hébergements confondus ce qui inclut les nuitées marchandes (hôtels, campings, villages vacances et autres hébergements de location saisonnière) + les nuitées non marchandes (résidences secondaires, en famille, chez des amis…). La prise en compte des nuitées non marchandes est primordiale car l’Occitanie, avec ses 500 000 résidences secondaires, est la région française qui en détient le plus sur son territoire et c’est ce tourisme non marchand que l’on retrouve dans les zones rurales et qui contribue à y maintenir commerces et services publics à l’année.


Dans le détail – La fréquentation en temps réel avec Flux Vision – Orange

Source : Flux Vision Tourisme – Orange Business – Données de juillet et août 2022 provisoires susceptibles d’être consolidées par la suite.
Bilan partiel : les nuitées touristiques des habitants de la région ne sont pas disponibles.
Les données estivales portent sur la période du 1er juillet au 24 août

blank

 

Volumes de nuitées touristiques enregistrées dans la région cet été, tous modes d’hébergements confondus :

• Pour les clientèles françaises extra-régionales :
Après deux années consécutives de progression, le nombre de nuitées :

o se maintient quasiment par rapport à 2021 (-2%) sur la haute-période estivale, et reste en hausse de 9% depuis le début de l’année.

o affiche toujours un niveau nettement supérieur à celui de 2019 (+34%) sur l’été et depuis le début de l’année (+32%).

• Pour les clientèles étrangères :
Après deux années de faible fréquentation en lien avec la crise sanitaire, le nombre de nuitées :

o a fortement progressé par rapport à 2021 sur l’été (+46%) et a quasiment doublé depuis le début de l’année (+81%)

o atteint ainsi un niveau supérieur à celui d’avant crise sur l’été (+12%) et plus modérément depuis le début de l’année (+3%)

Ainsi, si l’on globalise les nuitées de ces deux clientèles, l’Occitanie voit ses nuitées touristiques progresser :

sur l’été : de 11% par rapport à 2021 et de 25% par rapport à 2019

depuis le début de l’année : de 29% par rapport à 2021 et de 19% par rapport à 2019


blank

 


Zoom par destinations touristiques Nuitées touristiques par univers de destination pour cet été


blank


La campagne et le littoral, grands gagnants de l’été ; les Pyrénées en léger retrait

Par rapport à 2021, tous les univers de destinations progressent avec des performances remarquables sur la campagne et le littoral par rapport à l’année de référence 2019 (avec respectivement + 27% et +26%).

On enregistre en revanche une légère baisse pour le massif pyrénéen et le Massif central qui s’explique notamment par la succession de deux années exceptionnelles (en quête de grands espaces à faible densité humaine et d’une offre de loisirs de pleine nature abondante, les vacanciers avaient alors plébiscité ces destinations).

L’urbain retrouve des couleurs, la fréquentation étant notamment tirée par les villes UNESCO (Albi, Carcassonne…), la métropole de Montpellier (une ville à taille humaine qui bénéficie de sa proximité avec le littoral ou la ville de Toulouse qui a vu affluer les Espagnols, en particulier.

Zoom sur les clientèles internationales
Après deux années de fréquentation étrangère fragilisée par la crise sanitaire, le retour des clientèles internationales se poursuit sur juillet-août et dépasse même les niveaux de fréquentation de 2019. Outre les clientèles européennes qui font le socle de la fréquentation touristique étrangère en Occitanie, on note le retour de clientèles originaires d’Amérique du Nord

Le top 5 des principales clientèles étrangères :

1er Pays-Bas
2ème Belgique
3ème Royaume-Uni
4ème Allemagne
5ème Espagne


blank


Zoom par type d’hébergement

Les données dont on dispose ne sont pas encore complètes (elles seront précisées dans une note de conjoncture disponible d’ici fin septembre), en revanche tous les modes d’hébergement ont progressé, particulièrement sur l’hôtellerie de plein air et le locatif.

Des bons résultats mais …

Des bons résultats à nuancer pour certains secteurs pour lesquels la reprise se fait attendre ou reste timide.

Le thermalisme, même s’il a retrouvé 75 à 85% de son activité d’avant crise, reste fragile ; les établissements devant retrouver la confiance des curistes en les rassurant sur les conditions sanitaires qu’ils appliquent.

Le tourisme d’affaires, marginal pendant l’été, se voit pénalisé par le développement du télétravail et des visio-conférences. Cependant, des signaux positifs (ressenti des professionnels) annoncent une belle reprise pour la rentrée.

Le tourisme spirituel (Lourdes) est toujours en difficulté malgré une reprise d’activité partielle ; la cité mariale n’ayant pas encore retrouvé son niveau de fréquentation, notamment des visiteurs émanant des pays les plus lointains.

Une stratégie régionale de long terme qui porte ses fruits
Tourisme pour tous et plus durable : l’Occitanie s’engage

Parce que le tourisme ne peut pas toujours être pris pour un secteur de rente et qu’il représente aussi un facteur de cohésion sociale, l’Occitanie multiplie les initiatives en misant notamment sur le tourisme social et solidaire. L’accès au tourisme pour tous se traduit ainsi par 3 dispositifs prioritaires portés par la Région :

• La carte OCC’ygène : 31 000 cartes (fin août) commandées en 2022, avec, pour les familles les moins favorisées (-1000€ de quotient familial) une monétisation toujours soutenue par la Région et, nouveauté 2022, par trois départements : l’Ariège, le Gard et le Lot.


Top 3 des prestataires chez qui la carte Occ’ygène est utilisée parmi plus de 300 prestataires référencés)

1- Sports et activités de pleine nature : 28,2%
2- Sites culturels, musées et sites naturels : 21,3%
3- Parcs à thèmes et Loisirs indoor : 16,3 %


Le train à 1€ :
Ce coup de pouce, qui rencontre un franc succès depuis plusieurs étés désormais, est un levier stratégique pour favoriser le tourisme de proximité et réduire les émissions carbone liées aux déplacements. Au- delà de son intérêt en termes de pouvoir d’achat et de préservation de l’environnement, ce dispositif génère également des retombées économiques sur l’ensemble du territoire, estimées à 16 millions d’euros de consommation dans le secteur des loisirs.

Cette année, durant les week- ends du mois de juin2, 228 900 billets à 1€ pour tous les publics ont été vendus (soit +58% par rapport à 2021) tandis que, du 14 juillet au 15 août, 577 300 billets pour les jeunes de moins de 26 ans ont été écoulés (soit +42 % par rapport à 2021).

L’opération billets à 1 € pour tous est reconduite lors des week-ends de septembre.


blank

La mobilité plus verte et plus facile est un enjeu majeur pour favoriser l’accès aux loisirs pour tous et agir concrètement pour préserver notre environnement ».

Muriel Abadie

Vice-présidente de la Région, en charge du tourisme durable, des loisirs et du thermalisme


L’aide aux premiers départs en partenariat avec les acteurs du tourisme associatifs qui a permis cet été à 2000 enfants de profiter de séjours organisés en Occitanie.
Cette année, 60 jeunes ukrainiens ont également été accueillis en Occitanie.

Alors que près de 4 français sur 10 ne sont pas partis en vacances cet été, pour des raisons financières notamment (cf infographie ADN Tourisme en P11), ces trois dispositifs placent l’Occitanie en tête des régions pour son engagement en faveur d’un tourisme qui n’exclut personne.

Des résultats en lien avec les priorités portées par la Région et le CRTL

Résolument tournées vers l’avenir, les orientations stratégiques déployées par la Région depuis 6 ans, en lien notamment avec son Pacte vert pour l’Occitanie, visent à soutenir l’investissement, la formation, la mobilité durable et l’accompagnement des territoires dans leur stratégie touristique.

La Région poursuivra son action pour soutenir la transformation de l’économie touristique. C’est le fil rouge du schéma régional de développement du tourisme et des loisirs qui sera adopté en novembre 2022 :

–  Accompagner la transition des entreprises et des territoires touristiques : emploi, mobilités, tourisme inclusif et durable ;

–  Favoriser le développement de dynamiques locales qui se nourrissent des richesses locales et font le lien entre tourisme, agriculture, agroalimentaire et commerce de produits locaux ou encore artisanat d’art pour mieux répondre aux besoins des citoyens et des touristes ;

–  Renforcer l’attractivité de la région, des territoires, des produits et des destinations.

Ces résultats encourageants sont aussi à corréler à l’attractivité renforcée de la destination Occitanie ; une « jeune » destination (de par son nom déployé en 2016) qui a su miser sur la renommée de ses principaux sites (le Pont du Gard, Rocamadour, Carcassonne ou Padirac) à travers la politique des Grands Sites Occitanie / Sud de France mais aussi sur les actions de marketing ciblées autour de ses « marques » les plus connues (Camargue, Pyrénées, Canal du Midi, Cévennes, Aubrac.) à travers les Contrats de Destinations et les programmes PACT (Programmes d’Actions Concertés des Territoires).

Pour pérenniser, dans les années à venir, ces résultats estivaux encourageants, trois objectifs stratégiques prioritaires seront poursuivis :

–  veiller à ce que l’économie touristique irrigue tous les territoires de l’Occitanie,

–  veiller à ce que l’équilibre entre les bénéfices du tourisme pour les visiteurs et les bénéfices du tourisme pour les habitants soit garanti – ici pas de sur-tourisme – mais des sites dont les aménagements offrent les meilleurs services,

–  Et, c’est LA priorité de la Région : poursuivre la transition va permettre à ce secteur de l’économie d’être plus durable, plus raisonné en accentuant particulièrement le travail déjà entamé sur les mobilités (transports en commun du réseau liO).


Aides aux entreprises et transformation de la filière : la Région aux côtés des acteurs du tourisme durant la crise et pour accompagner la relance

Près de 20 000 aides accordées de 2020 à 2022 pour près de 130 M€

Pour soutenir cette dynamique de fréquentation et entretenir la montée en puissance de la destination, la Région déploie plusieurs dispositifs d’aide aux entreprises et acteurs de l’économie touristique.

> Pass et Contrats Tourisme : le Pass accompagne les besoins d’investissements ponctuels à moins d’un an des entreprises touristiques et le Contrat accompagne les projets de création, reprise, développement et/ou innovation des entreprises touristiques sur 2 ans.

> Fonds Tourisme : mis en place fin 2019 par la Région, la Banque Européenne d’Investissement, MCapital et les Caisses Régionales du Crédit Agricole, le Fonds Tourisme Occitanie, doté aujourd’hui de 111 M€, accompagne les projets d’investissements structurants des entreprises touristiques et des collectivités (effet de levier sur les prêts bancaires).

> La Région a également mis en place des plans structurels pour les secteurs particulièrement stratégiques : thermalisme (40M€), montagne (10M€), Plan Lourdes (20M€).


Rappel des principales aides régionales à la filière touristique durant la crise sanitaire

Dès avril 2019, la Région a adopté les mesures d’urgence nécessaires à la sauvegarde de l’activité touristique et des emplois face à la crise sanitaire ainsi que pour accompagner la relance des acteurs touristiques : Fonds de solidarité Occitanie, aide aux loyers, Pass Rebond, Pass Relance ou Contrat, Fonds L’OCCAL pour les entreprises touristiques, de l’événementiel ou de la culture, commerces et artisans de proximité aidés).

Emploi saisonnier :
Bientôt un groupement d’employeurs dédié en Occitanie

Cet été 2022 a de nouveau mis en évidence les difficultés de recrutement rencontrées par les employeurs, en Occitanie comme dans les autres régions touristiques françaises. En effet, de nombreux métiers en tension, notamment dans le tourisme et l’agriculture, sont liés à une très forte saisonnalité des emplois. Afin d’accompagner l’émergence de Groupements d’employeurs qui puissent faire la jonction entre les métiers et les saisons, et dans le même temps offrir aux saisonniers une situation stable sur l’année, la Région souhaite engager la création d’un groupement d’employeurs dédié.

Dans ce cadre, elle lancera en 2023 une expérimentation à l’échelle de 2 territoires en Occitanie, en zone de montagne et sur le littoral, et engagera dans ce cadre une étude d’opportunité et de faisabilité (rencontre avec les professionnels pour réaliser un état des lieux des besoins, recensement et échanges avec les saisonniers de ces territoires, études juridiques et de faisabilité de création du groupement d’employeur, etc.).

Occitanie – Bilan de la saison touristique : La saison estivale 2022 consacre l’Occitanie comme la première destination française et la place dans le top 5 au niveau européen.